Quelles réductions fiscales avec la loi Duflot financement-et-patrimoine.fr ™

Quelques conditions sont posées pour profiter des réductions d'impôts propres à la loi duflot immobilier. En premier lieu, la norme BBC 2005 est exigée.

simulation dispositif duflot

L'appartement doit en second lieu être loué pendant au minimum 9 ans, avec des loyers plafonnés. Tous les ans, un plafond de ressources des locataires est fixé, de même que les régions entrant dans le cadre de ce dispositif.

En vigueur depuis l'année dernière, la loi portant le nom de l'ancienne ministre du Logement a pour ambition de permettre la création annuelle d'un demi-million de nouveaux logements, tous destinés à la location. Les immeubles doivent également répondre aux normes BBC.

Dans le même temps, les personnes projetant de devenir propriétaires peuvent bénéficier d'une réduction d'impôt s'ils investissent dans les conditions de la loi duflot. La loi duflot logement vise à développer appartement de logements destinés à la location.

Le dispositif Scellier est remplacé par cette loi. Dans les faits, les particuliers achetant un bien immobilier neuf ou en construction d'ici la fin de 2016 bénéficient de 18% de réduction d'impôts, cette diminution étant étalée sur neuf ans.

Cette défiscalisation peut concerner 6 000€ par an. Il est possible d'investir dans deux logements par an, pour un montant maximum de 300 000€.

Ce dispositif est de plus cumulable avec d'autres opportunités de défiscalisation telle la loi Malraux. Le plafond total est dans ce cas de dix mille euros.

Chiffrez vos avantages fiscaux



Afin de se faire une idée précise des réductions d'impôts mises en oeuvres par la loi Duflot, il est indispensable d'avoir les bons calculs en faisant une loi duflot simulation. Par exemple, l'acquisition d'un bien d'une valeur de 100 000€ permet de bénéficier d'une défiscalisation d'un montant de 18 000€ sur 9 ans, soit 2 000€ tous les ans.

En plus de ce calcul sur la réduction d'impôts, il est tout aussi important, avant d'investir, de procéder à la simulation des revenus locatifs. Ces derniers sont effectivement fonction des ressources des locataires mais aussi des zones éligibles..